Magnésite

La magnésite est une espèce minérale composée de carbonate de magnésium de formule MgCO 3 avec des traces : Fe;Mn;Ca;Co;N et de composés organiques.


Catégories :

Composé du magnésium - Carbonate (minéral) - Minéral - Magnésium (minéral) - Anti-agglomérant - Régulateur alimentaire de pH

Recherche sur Google Images :


Source image : ocw.mit.edu
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Le nom magnésite a été découvert par Jean-Claude Delamétherie en 1785, ... Minéral, constitué de carbonate naturel de magnésium de formule MgCO 3... (source : fr.wiktionary)
Magnésite
Catégorie V : carbonates et nitrates
MagnesiteQuartzBresil.jpg

Magnésite sur quartz - Serra das Éguas, Brésil - (9x3.5cm)
Général
Catégorie Minéral
Formule brute MgCO3
Numéro CAS 13717-00-5
Identification
Masse formulaire 84, 31 g/mol
Couleur blanc, gris, jaunâtre jusqu'à brun, plus rarement vert
Classe cristalline et groupe d'espace R\bar{3}c
Système cristallin trigonal
Réseau de Bravais rhomboédrique ; cristaux peu communs
Macle Inconnu
Clivage Parfait [10\bar{1}1] ; dans les 3 directions du rhomboèdre
Fracture conchoïdale ; minéral fragile, cassant
Échelle de Mohs environ 4
Éclat vitreux, mat
Propriétés optiques
Indice de réfraction nω = 1.700 nε = 1.509
Biréfringence Uniaxial (-) ; 0.1900-0.1920
Fluorescence ultraviolet fluorescent
Trait Blanc
Transparence transparent à translucide
Autres propriétés
Densité 3, 0
Température de fusion Infusible; décomposition à 350 °C
Solubilité lentement sol. dans HCl [1];
soluble, solution saturée à 0, 3 g·l-1
Caractères différentifs
Magnétisme aucune
Radioactivité aucune
Principales variétés
Magnésite
Général
Synonymes C. I. 77713
No CAS 546-93-0
No EINECS 208-915-9
No E E504 (i)
SMILES
InChI
Apparence poudre blanche[2]
Propriétés chimiques
Formule brute CMgO3MgCO3
Masse molaire[3] 84, 3139 ± 0, 0023 g·mol-1
C 14, 25 %, Mg 28, 83 %, O 56, 93 %,
Propriétés physiques
T° fusion (décomposition)  : 350 °C[2]
Solubilité dans l'eau : nulle[2]
Masse volumique 2, 95 g·cm-3[2]
Précautions
SIMDUT[4]
Produit non contrôlé
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La magnésite est une espèce minérale composée de carbonate de magnésium de formule MgCO3 avec des traces : Fe;Mn;Ca;Co;N et de composés organiques.

Inventeur et étymologie

Décrite par le mathématicien allemand Dietrich Ludwig Gustav Karsten (1768-1810) en 1808. Elle fut appelée ainsi en référence à sa composition chimique, le magnésium, mais également sa localité type. Le nom magnésite a été découvert par Jean-Claude Delamétherie en 1785, mais il englobait dans cette appellation divers minéraux de magnésium (carbonate sulfate nitrate et chloride). C'est Karsten qui a restreint ce terme au carbonate. [5]

Topotype

Magnesia, Thessalie, Grèce.

Cristallographie

Cristallochimie

La magnésite forme deux séries, l'une avec la gaspéïte, l'autre avec la sidérite.

Il s'agit d'un minéral particulièrement stable en solution aqueuse

MgCO3 = Mg2+ + CO32- : Ks = 10-8

qui cependant ne précipite pas pour des raisons cinétiques. En effet, les cations en solution sont hydratés et , pour être incorporés dans un cristal anhydre, ils doivent consommer leur énergie d'hydratation : c'est ce qu'on nomme la barrière de déshydratation. Le magnésium étant un petit cation, sa barrière de déshydratation est plus importante que celle du calcium, qui a rayon ionique supérieur. Donc, à 25 °C la calcite cristallise 1010 fois plus rapidement que la magnésite.

Groupe de la calcite

Le groupe de la calcite se compose de minéraux de formule générale ACO3, où «A» peut être un ou plusieurs ions métalliques (+2) tout spécifiquement le calcium, le cobalt, le fer, le magnésium, le zinc, le cadmium, le manganèse et / ou de nickel. La symétrie des membres de ce groupe est trigonale.

  • Calcite (CaCO3)
  • Gaspeite ({Ni, Mg, Fe}CO3)
  • Magnésite (MgCO3)
  • Otavite (CdCO3)

Synonymie


Cas spécifique de la magnésite dite «écume de mer», c'est un minéral différent du carbonate qui est en fait un silicate la Sepiolite (Ernst Friedrich Glocker). (synonyme : magnésie carbonaté silicifère (Armand Dufrénoy) [12]

Variétés

  • breunnerite, (synonyme : Breinnerite; Breunerite)  : variété de ferromagnésite pour un ratio magésium/fer de 90/10 à 70/30. De formule parfaite (Mg, Fe) [CO3].
Décrite par Wilhelm Karl Ritter von Haidinger en sur des échantillons de Pfitsch pass, Zamser Grund, et Großer Greiner Mt., Zemmgrund, deux cites de la vallée de Ziller, Tyrol, Autriche[13].
Il existe de nombreuses occurrences dans le monde : en France dans la météorite d'Orgueil, Tarn et Garonne; à Maniwaki-Gracefield district, Gatineau Co., Québec, Canada.
Gisement remarquable : Traversella, Vallée de Chiusella, Canavese, Province de Turin, Piemont, Italie [16]

Gîtologie

Selon les impuretés présentes, la magnésite est incolore, blanche ou grise. C'est un minéral rare dans les roches sédimentaires qui peut se former par :


Elle peut être présent dans les météorites.

Minéraux associés

aragonite, calcite, dolomite, serpentine et strontianite.

Galerie

Gisements remarquables

  • Magnesitlagerstätte, Sunk, Hohentauern, Niedere Tauern, Styrie[20]
  • Serra das Éguas, Brumado (Bom Jesus dos Meiras), Bahia (Meilleurs spécimens connus pour cette espèce) [21]
  • Allevier, Azérat, Auzon, Haute-Loire, Auvergne [23]
  • Les Ponts-Tarrets, Le Breuil, Tarare, Rhône, Rhône-Alpes[24]
  • Peisey-Nancroix, Les Arcs, Bourg-Saint-Maurice, Vallée de la Tarentaise, Savoie, Rhône-Alpes [25]

Utilisations

Critères de reconnaissance

La magnésite donne une effervescence à l'acide chlorhydrique chaud. Elle est complexe à différencier de la dolomite.

Références

  1. (en) Thomas R. Dulski, A manual for the chemical analysis of metals, vol.  25, ASTM International, 1996, 251 p. (ISBN 0803120664) [lire en ligne], p.  71 
  2. CARBONATE DE MAGNESIUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  3. Masse molaire calculée selon Atomic weights of the elements 2007 sur www. chem. qmul. ac. uk
  4. «Carbonate de magnésium» dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  5. The chemistry and technology of magnesia Par Mark A. Shand 2006
  6. The Mineralogical magazine and journal of the Mineralogical Society, Volume 1 Par Mineralogical Society (Great Britain)
  7. Dictionnaire universel d'histoire naturelle publié par Charles d'Orbigny, p. 432, 1842
  8. Delamétherie 1806 Le Journal de physique et le radium, Paris : 62 : 360.
  9. Beudant, F. S. (1824), Traité élémentaire de Minéralogie, Paris : 410.
  10. An index of mineral species & fluctueties arranged chemically Par Max Hutchinson Hey, British Museum (Natural History). Dept. of Mineralogy 1955
  11. Dictionnaire des sciences naturelles, Part 1, par Andrée Jean François Marie Brochant de Villers, Alexandre Brongniart P. 324 1827
  12. Traité de minéralogie, Volume 2 Par A. Dufrénoy P. 428
  13. Haidinger, Wm. (1825) Treatise on Mineralogy, by F. Mohs; translation with considerable additions. 3 volumes, Edinburg : 1 : 411.
  14. A. Breithaupt, «Sur les carbonates de fer et de magnésie naturels», dans J. Pharm. Chim. , vol.  11, no 1, 1847, p.  323-324 (ISSN 0368-3591) texte intégral (page consultée le 23 mai 2010)  ] 
  15. Schweigger's Journal der Chemie und Physik, N. S. Vol. xx. p. 314
  16. Graziani, G., Lucchesi, S., and Scandale, E. (1988) Growth defects and genetic medium of a quartz druse from Traversella, Italy. Neues Jahrbuch für Mineralogie, Abhandlungen : 159 : 165-179.
  17. Rocks forming mineral, Non-silicates, Par L. L. Y. Chang, Robert Andrew Howie, J. Zussman 1998
  18. Lapis 11 (7/8), 13-60 (1986)
  19. Anon, 1970. Catalogue of the Minerals in Tasmania. Geol. Surv. Record No. 9, Tasmania Department of Mines.
  20. Möhler, D. (1981)  : Die Magnesitlagerstätte Sunk bei Hohentauern und ihre Mineralien. Die Eisenblüte, Sonderband 2, 52 pp
  21. Cassedanne, J. P. & Cassedanne, J. O. (1978)  : Famous mineral localities : The Brumado district, Bahia, Brazil. Mineralogical Record 9 : 196-205
  22. Calvo, M. and Sevillano, E. (1991). Famous mineral localities : the Eugui quarries Navarra Spain. Mineralogical Record. 22, 137-142.
  23. Bull. Minéral., 1987, 110, pp. 359-371.
  24. G. Demarcq, 1973, "Guides Géologiques Régionaux : Lyonnais, Vallée du Rhône", p. 49, Masson.
  25. Briand, S. (1994). Le gisement de galène argentifère de Peisey-Nancroix (Savoie). Minéraux et Fossiles : 25-28.
  26. Codex Alimentarius (1989) Noms de catégorie et dispositif international de numérotation des additifs alimentaires. CAC/GL 36-1989, p1-35.

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : magnésite - carbonates - magnésium - formule - variétés - calcite - minéral - synonymes - mgco - groupe - fer - and - mineralogical - mineral - masse - propriétés - solution - chimiques - décrite - nom - jean - delamétherie - minéraux - magnésie - parfaite - gisements - vallée - dolomite - rhône -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Magn%C3%A9site.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu